cat. maréchalerie et pied

SIND, J. B. Baron de.- Manuel du Cavalier

SIND, J. B. Baron de.- Manuel du Cavalier, qui renferme les connaissances nécessaires pour conserver le cheval en santé, & pour le guérir en cas de maladie. Seconde édition, revue, corrigée, considérablement augmentée, & avec figures.- Paris, G. Desprez, 1766.- petit in-12° de xii pages pour le titre, l’avertissement, la table, 248 pages de texte, 3 planches, 2 feuillets pour l’approbation et le privilège du Roi. Veau marbré de l’époque, dos lisse orné, tranches marbrées.

                                                                    580 €

56-sind

Unique édition parue en France, celle à laquelle l’auteur fait référence dans l’avertissement ayant été imprimée en 1761 à Bonne chez Ferdinand Ommerskirchen. Ce petit ouvrage soigné est orné de 3 planches hors texte : elles représentent des mors et gourmettes et un modèle de fer fixé au sabot du cheval au moyen de courroies inventé par l’auteur. A la fin de son livre, Sind vante les mérites d’un  électuaire contre la  morve des chevaux  dont  il tient à préserver jalousement le secret, il fut d’ailleurs accusé d’avoir composé ce Manuel du cavalier dans le seul but d’en faire la publicité.

Exemplaire parfaitement frais dans sa première reliure joliment ornée et indemne de restaurations.

 —————————————————————

LIGER, Louis (anonyme).- La Connaissance Parfaite des Chevaux

LIGER, Louis (anonyme).- La Connaissance Parfaite des Chevaux, contenant la manière de les gouverner, & de les conserver en santé, le détail de leurs maladies,  les moyens de les prévenir & les remedes pour les guérir, avec une instruction sur les Haras: l’art de monter à cheval, & de dresser les Chevaux de Manege: Augmenté d’un nouveau dictionnaire de manege, & d’une table des Matieres très étendue. Le tout enrichi de Figures en Taille-douce.- A Paris, Par la compagnie des Libraires, 1741.- fort in-8° du frontispice, 13 feuillets, 548 pages de texte, 7 planches, 225 pages numérotées 188 par erreur pour le dictionnaire de manège et l’avertissement, 68 pages pour la table des matières, l’approbation, le privilège du roi et le catalogue des libraires. Veau marbré de l’époque, dos à nerfs orné, plats ornés d’un triple filet d’encadrement aux petits fers en écoinçons, tranches rouges.

950 €

Troisième édition la plus complète et considérablement augmentée par rapport aux deux précédentes. L’ouvrage se compose d’abord des trois parties présentes dans les tirages antérieurs : l’élevage et la gestion du Haras, le traitement des maladies et leurs remèdes, le dressage et l’art du manège dont les planches sont des copies réduites et recostumées de l’Instruction du Roi de Pluvinel ; puis viennent ensuite le Dictionnaire de Manège et la très importante table des matières, tous deux en première édition et qu’on ne trouve que dans cette  édition.

Bel exemplaire dans sa première reliure non restaurée, présentant un infime manque de cuir à un mors.

Mennessier : II, 109 – Huzard : III, 4298.

 —————————————————————

SIND, J. B. Baron de.- Manuel du Cavalier

SIND, J. B. Baron de.- Manuel du Cavalier, qui renferme les connaissances nécessaires pour conserver le cheval en santé, & pour le guérir en cas de maladie. Seconde édition, revue, corrigée, considérablement augmentée, & avec figures.- Paris, G. Desprez, 1766.- petit in-12° de xii pages pour le titre, l’avertissement, la table, 248 pages de texte, 3 planches, 2 feuillets pour l’approbation et le privilège du Roi. Veau blond marbré de l’époque, dos lisse orné, tranches rouges.                                                                          

VENDU 550 €

57-sind

Unique édition française ; celle à laquelle l’auteur fait référence dans l’avertissement ayant probablement été imprimée en 1761 mais en Allemand. Ce petit ouvrage soigné est orné de 3 planches hors texte : elles représentent des mors et gourmettes et un modèle de fer fixé au sabot du cheval au moyen de courroies inventé par l’auteur. A la fin de son livre, Sind vante les mérites d’un  électuaire contre la  morve des chevaux  dont  il tient à préserver  jalousement le secret, il fut d’ailleurs accusé d’avoir composé ce Manuel du cavalier dans le seul but d’en faire la publicité.

Bel exemplaire parfaitement frais et dans sa première reliure n’ayant subi aucune restauration.

Mennessier: II, 514 – Vitet: III, 242

——————————————————————

SAUNIER, Gaspard de.- La Parfaite Connoissance des Chevaux

SAUNIER, Gaspard de.- La Parfaite Connoissance des Chevaux, leur anatomie, leurs bonnes et mauvaises qualités, leurs maladies et les remèdes qui y conviennent par J. de Saunier, Inspecteur de la Grande Ecurie du Roy de France.- Chez l’Auteur et  à La Haye chez Adrien Moetjens, 1734.- in-folio de 5 feuillets pour le portrait frontispice, le titre imprimé en rouge et noir, la dédicace, la préface, le privilège, 256 pages, 4 feuillets pour la table des chapitres, la table des planches et l’avis au relieur et 61 planches. Basane de l’époque, dos à nerfs orné.

2 700 €

56-saunier titre

Première édition de ce célèbre ouvrage orné d’un beau portrait de l’auteur et d’une vignette sur le titre finement gravée par Coster, 61 planches gravées par Bleyswick,  Lacave et Creite contenant de nombreuses figures représentant des chevaux en pied  montrant le siège des maladies, des écorchés, les organes, les os. Cinq planches reproduisent des fers et les outils du maréchal dont un curieux : moule pour  tailler les grandes oreilles et  les rendre petites en leur naturel.  Sur les trois ouvrages parus sous son nom, la Parfaite Connaissance des Chevaux est le seul qui fut publié de son vivant. Au bas de chaque planche est gravée la phrase : dessiné dappré natture. En fait  la plupart ont été copiées sur celles qui illustrent le Dell anatomia et dell infirmita del cavallo, de Carlo Ruini.

Bon exemplaire resté frais et dans sa première reliure, celle-ci présentant une restauration ancienne approximative à la partie inférieure du premier plat. Ex libris manuscrit en haut du titre et cachet de la bibliothèque de Philippe Comte de Schwerin

——————————————————————

REY, Alfred Augustin.- Traité de Maréchalerie Vétérinaire

REY, Alfred Augustin.- Traité de Maréchalerie Vétérinaire comprenant l’étude de la ferrure du cheval et des autres animaux domestiques, sous le rapport des défauts d’aplomb , des défectuosités et des maladies du pied, par…- Paris, F. Savy, 1865.- in-8° de VII-515 pages. Demi chagrin de l’époque, dos à nerfs.

VENDU 300 €

Deuxième édition sensiblement augmentée par rapport à la précédente de 1852.  Ornée de 185 figures dans le texte, ce second tirage est vite devenu une référence dans son domaine, notamment en matière de ferrure corrective. Une Bibliographie de la maréchalerie a été placée en début d’ouvrage, elle embrasse l’ensemble des livres publiés entre 1533 et 1851.

Bel exemplaire parfaitement relié.

——————————————————————

WINTER DE ADLERSFLÜGEL, Georges Simon.- Georgii Simonis Winteri Bellerophon

 

WINTER DE ADLERSFLÜGEL, Georges Simon.- Georgii Simonis Winteri Bellerophon, sive Eques peritus. Hoc est: Artis Equestris accuratissima Institutio, Opere bipartio, seu duobus Libris, absoluta; quorum prior modum explicat, (…); sed in usum Exterorum Latino etiam sermone descripta.- Norimbergae (Nuremberg) Wolfangi Mauritii Endteri, & Haeredum Johannis Andreae Endteri, 1678.- in-folio du titre frontispice gravé, deux feuillets pour les titres en latin et en allemand, 6 feuillets pour la dédicace de l’auteur à Leopold Ier, les lettres en allemand et latin de l’auteur au lecteur, la table, une planche double non numérotée représentant les outils du maréchal insérée ici par erreur et faisant partie de l’ouvrage relié ensuite, 191 pages de texte, 104 planches hors texte d’équitation numérotées, 66 planches hors-texte dont 65 doubles contenant 115 figures de mors.

Relié avec du même auteur :

Hippiater expertus, seu Medicina Equorum Absolutissima, Tribus Libris comprehensa/ Quorum I. Agit de Equorum Temperamentis; Aetate cognoscenda… II. De affectibus internis Thoracis & Abdominis… III. De omnis generis Unguentis; Oleis; Balsamis & Emplastris in genere…- Nuremberg, Wolfgang Moritz Endter und Johann Andreae Endters Erben, 1678.-   in-folio de 8 feuillets pour le titre frontispice gravé, le titre imprimé en Latin, le titre imprimé en Allemand, la préface, un poème, la table des chapitres, 490 pages contenant 41 vignettes gravées réparties dans tout le texte, 5 feuillets pour l’index et l’errata.

Relié avec du même auteur :

Traité nouveau et augmenté de George Simon Winter de Adlersflügel pour faire race de chevaux Divisé en trois Parties. Dont la première Traite des grands avantages qui viennent d’entretenir un Haras (…) La Seconde. De la Nation, des Defauts, de la Taille, des Poils, Signes & l’Age d’un Etalon & d’une Cavale de Race (…) La troisième De la Persone, des Devoirs & Charges du Maître du Haras, (…) Tout observé par expérience de plusieurs années, enrichi de tres belles figures, & pour service des autres Nations traduit de la langue Alemande en la Latine, Italienne et Françoise.- A Nuremberg, Aux dépens de Wolfgangue Maurice Endter, 1703.- in-folio de 10 feuillets pour le titre gravé, le titre imprimé en latin et allemand, le titre imprimé en italien et français, la dédicace à l’Empereur, la lettre au même, la lettre au lecteur, la table dans les quatre langues, 223 pages de texte, une planche double non numérotée, 45 planches numérotées 34 dont plusieurs doubles et un tableau. Veau brun de l’époque, dos à nerfs orné, tranches granitées.

VENDU 13 500 €

WINTER 1

         Exceptionnelle réunion des trois livres majeurs de Winter de Adlersflugel reliés ensemble au début du 18ème siècle. L’ensemble débute par la première édition du Bellerophon, le plus bel ouvrage illustré de l’auteur qui fut écuyer, officier des haras, hippiatre et dirigea entre autres le haras principal de Marbach. Le texte en Latin et en Allemand est imprimé sur deux colonnes et contient un très grand nombre de planches. Plusieurs figures sur bois représentant des plans de terre sont placées dans le texte et illustrent la première partie consacrée à l’équitation, la seconde partie qui traite de l’élevage et des soins aux chevaux, entre dans la catégorie très prisée à l’époque des textes de maréchalerie. Les nombreuses planches  consacrées à l’équitation s’inspirent de l’Instruction du Roy en l’exercice de monter à cheval du français Antoine de Pluvinel et suivent la progression de l’apprentissage d’un gentilhomme depuis sa mise en selle jusqu’à l’exécution des sauts de Haute Ecole. Ces gravures, comme celle du frontispice, sont de la main de Cornelius Nicolas Schurtz de Nuremberg et ont été gravées par plusieurs ateliers dont ceux de N. Schurti, B. Reckna et surtout P. Troschel.

            Le second livre est dans sa première édition et il s’agit d’un traité vétérinaire imprimé sur deux colonnes en Latin et Allemand. Il est orné d’un beau titre-frontispice représentant l’auteur en apothicaire faisant réduire un remède, un maréchal pratiquant une saignée au chanfrein d’un cheval contenu dans un travail et une vue d’officine d’herboriste. Le texte est illustré de 43 figures gravées en taille-douce réparties dans tout le corps de l’ouvrage ; les deux premières numérotées A et B représentent le système dentaire du cheval et les suivantes numérotées de I à XLI, des chevaux malades ou en train d’être traités. Ces vignettes sont de la main de l’auteur du frontispice: Cornelius Nicolas Schurtz de Nuremberg et mesurent 152 x 112 mm.

Le troisième livre de Winter est son célèbre Traité nouveau pour faire race de chevaux qui est ici dans sa troisième édition augmentée et qui reste l’ouvrage le plus curieux qu’il ait produit. A coté des sujets habituels abordés par la littérature de l’époque, il tente un essai de classification par races des différentes familles de chevaux utilisées a son époque. Deux planches  représentent 18 types de chevaux qui vont du Perse au Frison, en passant par l’Arabe, le Turc, le Napolitain et surtout le Barbe, race sur laquelle l’auteur s’attarde en faisant notamment référence au texte de Léon l’Africain. Suivent ensuite plusieurs planches consacrées à la monte dont les deux planches représentant l’accouplement d’un âne sur une jument et celui dit contre nature d’un taureau sur une jument, montrant qu’à l’évidence, l’auteur (ou le dessinateur) n’a jamais vu la verge d’un taureau. Cette dernière est souvent absente car censurée à l’époque, elles a rarement été reliée.

              Auteur souvent décrié par les vétérinaires pour avoir répété les mêmes erreurs que ses prédécesseurs, Winter nous a laissé de précieux témoignages sur son époque au moyen d’ouvrages illustrés toujours très recherchés. Comme la plupart de ses confrères, il fait appel à toutes sortes de formules s’apparentant souvent à la sorcellerie, à l’astrologie et aux croyances les plus extraordinaires ; malgré ou à cause de cela, ses textes sont d’un grand intérêt pour la compréhension des mentalités du 17ème siècle, l’histoire de l’équitation et celles des pratiques ayant précédé la naissance de la véritable science vétérinaire. On peut également attribuer fort justement à cet auteur hors normes le titre d’inventeur du Marketing en matière de livres équestres pour avoir eu l’idée d’offrir son Traité nouveau pour faire race de chevaux en quatre langues, sans doute afin d’en optimiser les ventes.

             Très bel exemplaire que l’on ne peut espérer trouver en meilleure condition, car rigoureusement complet (ce qui est réellement exceptionnel) et indemne des rousseurs souvent fortement marquées affectant la plupart des exemplaires vus à ce jour. Ex libris gravé du 18ème  siècle au verso du premier titre avec la mention Insigna Linckeriana, certainement le premier possesseur du livre. La reliure d’origine a été restaurée à la coiffe supérieure et aux coins.

I- Mennessier: II, 650 – Anderhub: 365 – Huth: 25  – Toole Stott: 2467 – absent de Wells.

II- Mennessier: II, 650 – Huth: 25 – Toole Stott: 2467 – absent de Wells.

III- Mennessier: II, 649 – Anderhub: 364 – Nissen: 4426 – Toole Stott: 2465 – Absent de Huth et de Lipperheide  – Wells: 8289 – Graesse: VII, 463 – Brunet: V: 1465 – Pour Tröschel: Benezit: X, 283.

 ——————————————————————

THARY, A.- Maréchalerie

THARY, A.-  Maréchalerie.- Paris, J.B. Baillière et Fils, 1896.-  in-8° de VIII-458 pages, avec 303 figures intercalées dans le texte. Cartonnage imprimé bleu de l’éditeur.

240 €

Unique édition sous cette forme illustrée de 303 figures intercalées dans le texte. Dans cet ouvrage, l’auteur a cherché à rassembler l’ensemble des  informations collectées chez tous ceux qui, de Lafosse à Delperrier, avaient écrit sur la ferrure. Exemplaire dans sa présentation de parution qui, comme ceux vus à ce jour, est affecté de rousseurs pâles.

——————————————————————-

TASSET, J.- Traité Pratique de Maréchalerie

TASSET, J.- Traité Pratique de Maréchalerie.- Paris, Libraire J.B. Baillière et Fils, 1912.-  in-12° de VIII-480 pages. Demi-chagrin noir moderne,  dos à nerfs orné du titre en lettres dorées.

230 €

Première édition illustrée de 237 figures dans le texte du premier texte écrit par ce vétérinaire militaire diplômé d’Alfort en 1892 qui a également écrit en collaboration avec Joly différentes études sur l’histoire de la ferrure. Exemplaire bien relié dont les couvertures d’origine ont été conservées.

——————————————————————-