LÖHNEYSEN, Georg Engelhart & TRICHTER, Valentin.- Neu-eröffnete Hof-Kriegs und Reitschul

LÖHNEYSEN, Georg Engelhart & TRICHTER, Valentin.- Neu-eröffnete Hof-Kriegs und Reitschul, Das ist : Gründlicher Bericht della Cavalleria oder von allen, was zur Reuterey gehörigund einem Cavalier davon zu wissen gebühret nach den ersten Titul dieses überaus rar wordenen Buches (…) vor die Augen von Valentin Trichter.- Nürnberg, Paul Lochner, 1729.- in-folio de 14 feuillets non chiffrés pour le faux titre, le frontispice gravé, le titre imprimé en rouge et noir, une planche armoriée, la dédicace de Trichter, l’introduction, la table, 66 pages, 96 pages, 114 pages, 136 pages, 144 pages, 104 pages, 5 feuillets non chiffrés d’index thématique, 62 planches gravées hors texte dont 9 dépliantes comprenant en tout 80 figures numérotées. Cuir noir postérieur, dos à nerfs avec une étiquette de titre imprimée.

VENDU 8 500 €

37-lohneysen

Unique édition donnée par Valentin Trichter et réalisée à partir du Della Cavallaria de Löhneysen paru pour la première fois en 1609, et que ce dernier avait imprimé clandestinement pendant la guerre de trente ans. Le texte a été réactualisé et toutes les planches ont été redessinées en s’inspirant très librement de celles des éditions anciennes.   Souvent présenté comme le prototype du livre baroque allemand, cet ouvrage comporte un grand nombre de planches comportant chacune plusieurs illustrations riches d’informations sur l’élevage ainsi que sur l’apprentissage et l’usage de l’équitation de manège et d’extérieur. Le mérite de Trichter aura été de rendre accessible, tant à ses contemporains qu’à leurs successeurs, le témoignage et l’enseignement de cet ouvrage rarissime dans ses première éditions, presque toujours taré et fortement incomplet. Il aura également su en faire une œuvre originale, d’une part en redessinant les planches dans le goût de son époque et, d’autre part, en en créant d’autres qui, comme les cuivres du sixième livre, font étrangement penser à ceux dessinés et gravés par Jean Elie Ridinger pour son Art de monter à cheval en tailles douces publié à Augsbourg sept ans auparavant en 1722.

 Bel exemplaire frais et indemne de rousseurs de ce livre rare (surtout complet), et conforme à la collation d’Anderhub, de Sarasin et du dernier exemplaire collationné par mes soins (Philippica : catalogue n° 35). La page 95 de la cinquième partie présente un léger manque de papier en bas de page au niveau du coin externe avec perte de quelques mots, de rares planches ont été sommairement renforcées. Ex libris manuscrit daté de 1890 de Louis von Branchtisch.

Lipperheide: 22 – Schrader: 255 – Wells: 4684 – Toole-Stott: 2110  – Huzard: III, 4728 – Sarasin: 73 – Anderhub: 191 (imparfait d’une planche).

——————————————————————