RUINI, Carlo.- Anatomia del cavallo

 

RUINI, Carlo.- Anatomia del cavallo, infirmita et suoi rimedii. Opera nuova, degna di qualsivoglia Prencipe, & Cavaliere, & molto necessaria à Filosofi, Medici, Cavallerizzi, & Marescalchi. Del Signor Carlo Ruini Senator Bolognese. Adornato di Bellissimi Figure, le quali dimostrano tutta l’Anatomia di esso Cavallo. Divisa in due Volumi. De quali questo Primo in cinque Libri copiosamente dichiara tutte le cose apparteneti alla detta Anatomia. Con due bellissime Tavole, una de’ Capitoli, l’altra delle cose notabili.- Venetia, Appresso Lorenzo Basegio, 1707.- In-folio avec pour le premier livre le titre et 250 pages comprenant l’introduction, le texte dont 64 planches et la table des chapitres puis pour le deuxième livre le titre, 266 pages pour l’introduction, le texte et la table des matières. Parchemin de l’époque, dos à nerfs uniquement orné du titre manuscrit en tête.

            VENDU 5 500 €

ruini-1

Quatrième édition Italienne de ce traité complet d’anatomie du cheval qui est à l’histoire des sciences vétérinaires ce que le de humani corporis fabrica de Vesale représente pour l’histoire de la médecine humaine.  Ce tirage est le quatrième après ceux de 1598, 1599 qui est une rémission, 1602 et 1618. Peu d’ouvrages auront autant été copiés et mis à contribution que celui-ci  mais surtout, bien peu auront suscité autant d’interrogations sur la paternité de son texte comme de ses dessins.

En effet, à la toute fin du seizième siècle, Carlo Ruini est avant tout connu comme un juriste réputé de Bologne. Auteur de deux ouvrages intitulés Primum volumen Consiliorum et Responsorum sive Consiliorum, on l’imagine assez mal délaisser le confort de son étude et rejoindre l’équivalent des abattoirs et des équarrissages de l’époque (quand on sait ce qu’ils devaient être…) pour s’y livrer aux délices de la dissection. Les spécialistes en veulent pour preuve la profondeur du texte et la précision de la description de la circulation sanguine qui, d’après eux, furent le fait d’un réel spécialiste de l’anatomie. Quant aux planches, leur  dessin est celui d’un véritable artiste, amenant plusieurs chercheurs à envisager leur attribution à Léonardo da Vinci ou au Titien. Le mystère reste entier et la discussion toujours ouverte.

Bel exemplaire de cet ouvrage d’une importance exceptionnelle dans l’histoire des sciences et des connaissances humaines ; son retentissement fait dire à Singer dans son livre The Evolution of Anatomy paru en 1925 His book is the first devoted to the anatomy of an animal, and is one of the finest achievement of the heroic age of Anatomy, et à Garrison-Morton: ”First book devoted exclusively to the structure of a single species other than man. Besides being one of the foudation-stones of modern veterinary medecine, it contains a description of the lesser circulation. The admirable plates are by some authorities attribute to Leonardo da Vinci”. L’exemplaire est dans première reliure indemne de toute restauration, ex libris manuscrit contemporain  pouvant être Di P. Vicenzo Massioli.

Mennessier: II, 465 – Nissen: 3514 – Paul Mellon collection: 16 – Huth: 13 – Leclainche: I, 218 – Graesse: VI, 191 – Brunet: IV, 1458 – Garrison Morton: 285 – Absent de Adams – Anderhub possédait un exemplaire taré de cette édition, Curnieu n’avait que les deux éditions postérieures et Sarasin l’édition de 1707

 ——————————————————————