ZUNIGA Y ARISTA, Gregorio.- Doctrina Del Cavallo, Y Arte de Enfrenar

ZUNIGA Y ARISTA, Gregorio.- Doctrina Del Cavallo, Y Arte de Enfrenar Dedicada Al Serenissimo Senhor Don Joan Principe de Portugal, y del Brasil, &c. Por D. Gregorio de Zuniga y Arista, Natural de la Villa de Magallon del Reyno de Aragon.- Lisboa, Valentin de Acosta deslandes, 1705.- in-4° de14 feuillets non chiffrés pour le frontispice gravé, le titre imprimé en rouge et noir, la dédicace de l’auteur à Don Juan Prince du Portugal et du Brésil, une planche gravée sur bois, le prologue, un poème et 10 sonnets des amis de l’auteur, un sonnet de l’auteur à ses lecteurs, une planche gravée sur bois, les licences et privilèges, une planche hors texte représentant le portrait de l’auteur, 264 pages de texte et de planches dans le texte, la  tables et une planche hors-texte dépliante. Veau brun granité de l’époque, dos à nerfs orné.

VENDU 4 800 €

           60-zuniga

Unique édition de cet ouvrage rare que le Marquis de Torrecillas ne possédait pas et qu’il décrit dans bibliographie équestre ibérique, à partir de la notice du Cataloguo de algunos autores espanoles que han escrito de veterinaria, de equitacione y de Agricultura publié en 1790. Parmi les exemplaires connus, Torrecillas cite ceux de Huth, celui de la bibliothèque du Duc de Veragua, celui de la collection du Marquis de Casa Mena et celui du Marquis de Toca y de Somio.

Le livre  se compose de deux parties : dans la première en deux chapitres intitulée Doctrina del cavallo, l’auteur traite des robes du cheval et de la meilleure façon d’élever un poulain ; dans la seconde, longue de dix-neuf  chapitres et intitulée Arte de enfrenar,  il aborde l’équitation proprement dite et le choix des embouchures. Plusieurs gravures sur bois de facture archaïque illustrent le texte dont une planche dépliante représentant un mors et le détail des différentes parties qui le composent. L’avant-dernier chapitre est consacré aux écuries des écuyers les plus renommés et reproduit les marques des fers qu’ils apposent sur les cuisses de leurs chevaux. Ce sujet que l’on retrouve abordé dans quelques ouvrages Italiens et notamment la perfettione del cavallo de Francesco Liberati, est peu courant dans la littérature équestre ibérique et c’est là un témoignage important pour l’histoire de l’élevage du cheval dans cette partie de l’Europe.

            Bel exemplaire dont le papier de qualité s’est admirablement conservé et a gardé toute sa nervosité. La reliure a été restaurée à la coiffe supérieure et aux coins. Cet ouvrage est devenu véritablement rare car l’expert portugais Antonio Castro n’en a localisé qu’un seul exemplaire dans les bibliothèques publique Portugaises.

Torrecillas: 551 – Huth: 27 – Toole Stott: 2481 – Anderhub: 375 – Absent de Curnieu, Quereuil et Sarasin

—————————————————————–